Autorisation de Voyage Electronique Formalites de voyage au Canada AVE. S'inscrire via le formulaire officiel en ligne pour voyager sans visa au Canada. Une autorisation de voyage obligatoire ...
+33 1 84 72 92 40
Autorisation de Voyage Electronique Formalites de voyage au Canada AVE. S'inscrire via le formulaire officiel en ligne pour voyager sans visa au Canada. Une autorisation de voyage obligatoire ...
+33 1 84 72 92 40

L’école au Canada : un véritable guide pour les nouvelles familles au Canada

S’installer et vivre au Canada ?

Le Canada est un bon choix car connu dans le monde entier pour la qualité de son éducation et de son système scolaire. Le Canada dépend fortement des programmes gouvernementaux financés par les contribuables, notamment les soins de santé, les services sociaux et l’éducation. Presque tous les Canadiens et des nouveaux arrivants conviennent que les impôts qu’ils paient sont bien dépensés pour financer le solide système éducatif du pays.

N’oubliez surtout pas de faire la demande d’AVE (Evisa) bien avant la préparation de votre séjour (Pour se faire, c’est par ICI)

Quelle est la qualité du système éducatif canadien ?

Le Canada bénéficie d’un système d’éducation unique. Selon une enquête menée en 2020, le Canada est considéré comme le troisième meilleur système d’éducation au monde. Une analyse approfondie du Bureau canadien des statistiques montre que les Canadiens consacrent 6 % de leur produit intérieur brut (PIB) à l’éducation, ce qui est supérieur aux dépenses moyennes des pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Comme c’est souvent le cas, l’argent dépensé pour l’éducation semble porter ses fruits. Au Canada, 91 % des adultes âgés de 25 à 64 ans ont au moins un diplôme d’études secondaires et 68 % ont fait des études postsecondaires sous une forme ou une autre. Ces chiffres sont bien supérieurs à la moyenne de l’OCDE et montrent l’importance de l’éducation dans la société canadienne.

Cela ne veut pas dire que l’éducation au Canada est excellente. Certaines écoles ont des classes nombreuses avec un faible ratio enseignant/élèves (bien que COVID-19 ait eu un impact sur la taille des classes dans certains quartiers). D’autres écoles proposent moins de programmes extrascolaires, d’arts et de sports que d’autres. Y’a aussi celles qui offrent moins de choix de cours et de programmes académiques. Pour ces raisons, il est important de faire des recherches à l’avance, car en fin de compte, vous êtes le plus ardent défenseur des enfants qui réussissent.

Que devez-vous savoir avant de venir au Canada ?

De grandes décisions : Le lieu que vous choisissez dépend du lieu où vous vivez, du lieu où votre enfant va à l’école ou du lieu où votre enfant doit aller à l’école. C’est votre choix.

En ce qui concerne l’éducation de votre enfant, les recherches que vous faites avant de venir au Canada peuvent avoir un impact énorme sur son expérience.

Au Canada, l’éducation est en grande partie administrée au niveau provincial/territorial, ce qui signifie que le système de l’Ontario sera différent de celui de la Colombie-Britannique, etc. Même au sein d’une province, l’éducation peut varier considérablement entre les différents types d’écoles et les différents districts scolaires.

Naviguer à travers les possibilités d’éducation de votre enfant est un peu comme naviguer dans le système d’immigration canadien : vous devrez apprendre quelques choses importantes au début, mais tant que vous prenez le temps de vous éduquer, vous serez en mesure de faire les meilleurs choix en ce qui concerne l’éducation de votre enfant.

Avant de nous lancer dans l’éducation, parlons de l’une des premières choses dont vous avez besoin au Canada : un compte bancaire. Ce guide a été préparé en collaboration avec la Banque HSBC Canada, qui dispose d’un programme d’accueil des nouveaux arrivants d’une valeur maximale de 1 000 $*.

Découvrir le système éducatif canadien

Le système éducatif canadien peut être divisé en trois niveaux : maternelle ou jardin d’enfants, enseignement primaire et secondaire (également appelé K-12) et enseignement post-secondaire. Bien qu’il y ait quelques différences entre les provinces, il existe un certain nombre de caractéristiques spécifiques pour chacun de ces niveaux.

L’école maternelle, également appelée jardin d’enfants, désigne une possibilité d’apprentissage facultatif pour les jeunes enfants, généralement âgés de trois à cinq ans. La décision de placer ou non votre enfant à l’école maternelle est prise. Dans certaines provinces, les services préscolaires et autres services d’éducation préscolaire sont gratuits, mais dans d’autres provinces (et pour certains programmes privés), les parents peuvent être tenus de payer.

L’école maternelle est moins strictement structurée que les phases obligatoires de l’école primaire et secondaire. Cela signifie qu’il existe différentes possibilités en ce qui concerne le type de jardin d’enfants, les programmes scolaires couverts, les horaires, les coûts, etc. Vous devez explorer les possibilités qui s’offrent à vous sur place et vous inscrire à l’avance, car la liste d’attente pour certains programmes préscolaires peut être longue.

Une alternative à la maternelle est le jardin d’enfants. Il s’agit de garderies où le personnel supervise et s’occupe des enfants. Les jardins d’enfants permettent souvent à un plus grand nombre d’enfants de prendre part à la fête, car ils servent principalement à s’occuper des enfants de parents qui travaillent. Bien que les jardins d’enfants ne soient pas explicitement éducatifs, beaucoup d’entre eux proposent des activités éducatives dans le cadre de leurs services.

La décision d’inscrire ou non votre enfant au jardin d’enfants ou à l’école maternelle vous appartient. Bien qu’il soit généralement admis que les premières années de la vie d’un enfant sont décisives pour le développement de sa personnalité, de ses compétences sociales et de son épanouissement personnel, l’expérience de la maternelle ou du jardin d’enfants n’est pas nécessairement le seul moyen de stimuler ce type de développement. Au Canada, de nombreux parents encouragent le développement de leurs enfants dans un environnement moins formel, par exemple en organisant des activités à la maison et en participant à des groupes de jeux communautaires.

Enseignement primaire et secondaire

Au Canada, il n’y a pas que votre responsabilité morale en tant que parent de veiller à ce que votre enfant reçoive une éducation – c’est une exigence légale (une éducation solide, une société solide !). L’enseignement primaire et secondaire est une partie obligatoire de l’éducation d’un enfant au Canada.  L’enseignement primaire et secondaire suit une structure similaire dans tout le Canada, avec quelques petites différences entre les provinces. En général, ce type d’enseignement commence à l’âge de cinq ou six ans et s’accompagne d’une année de garde d’enfants. Elle est suivie de douze “degrés” de scolarité, chacun d’une durée d’un an. À l’issue de la première à la douzième année, l’enfant reçoit un diplôme de fin d’études secondaires et peut prétendre à des études postsecondaires.

Les curiosités provinciales :

En Ontario, la maternelle est divisée en deux années, la Junior Kindergarten (pour les enfants de quatre ans) et la Senior Kindergarten (pour les enfants de cinq ans). Aucune de ces deux années n’est obligatoire.

Au Québec, le système scolaire primaire et secondaire est divisé en six classes, suivies de cinq “niveaux secondaires” (Sec I-V), qui ne durent ensemble que onze ans. Toutefois, après avoir terminé la Sec V, les étudiants ont la possibilité de fréquenter le CEGEP (Collège d’enseignement général et professionnel). Le cégep agit comme un hybride entre le secondaire et l’université et offre souvent un programme semi-spécialisé basé sur les intérêts ou les objectifs professionnels de l’étudiant.

En Nouvelle-Écosse, l’école maternelle est appelée école primaire.

Quels sont les types d'écoles disponibles au Canada ?

Au Canada, il existe trois grandes options pour l’enseignement primaire et secondaire.

  • Les écoles publiques : Au Québec, le système scolaire primaire et secondaire est divisé en six classes, suivies de cinq “niveaux secondaires” (Sec I-V), qui ne durent ensemble que onze ans. Toutefois, après avoir terminé la Sec V, les étudiants ont la possibilité de fréquenter le CEGEP (Collège d’enseignement général et professionnel). Le cégep agit comme un hybride entre le secondaire et l’université et offre souvent un programme semi-spécialisé basé sur les intérêts ou les objectifs professionnels de l’étudiant.
  • Les écoles privées : Ces écoles sont privées et demandent généralement aux parents de payer des frais de scolarité pour l’inscription de leur enfant. Environ sept pour cent des enfants canadiens fréquentent des écoles privées. Les frais de scolarité des écoles privées peuvent varier considérablement.
  • L’enseignement à domicile : Il s’agit d’une option dans laquelle un parent choisit de garder son enfant à la maison et de l’élever de manière indépendante. Les règles relatives à l’enseignement à domicile varient d’une province à l’autre, mais les parents peuvent souvent trouver en ligne des suggestions de programmes et de matériel de soutien. Au Canada, moins d’un pour cent des enfants sont scolarisés à la maison.

Vous vous demandez peut-être si l’école publique ou privée offre la meilleure éducation pour votre enfant. Cela dépend de plusieurs facteurs : disposez-vous de revenus pour payer des cours particuliers ? Quel type d’environnement d’apprentissage est le meilleur pour votre enfant ? Quelles sont les options d’enseignement public et privé disponibles là où vous prévoyez de vivre?

Des études montrent que les élèves inscrits dans les écoles privées ont tendance à obtenir de meilleurs résultats scolaires que leurs camarades des écoles publiques. Cependant, les chercheurs se demandent si cela est dû à la qualité de l’enseignement privé ou si cela est dû au fait que les inscriptions dans les écoles privées ont tendance à venir de familles ayant plus de ressources financières et de parents ayant un niveau d’éducation plus élevé.

Le système scolaire public canadien est très apprécié dans le monde entier. Cependant, vous devez explorer les possibilités de l’école publique où vous comptez vivre et vous assurer qu’il existe une offre éducative qui répond aux besoins de votre enfant.

Combien cela coûte-t-il pour l'école primaire et secondaire au Canada ?

Au Canada, l’enseignement primaire et secondaire est gratuit dans le système éducatif public. Bien entendu, vous devez vous attendre à des coûts indirects pour les fournitures scolaires, les déjeuners et les collations, les vêtements et les excursions. Si vous décidez d’envoyer votre enfant dans une école privée, vous devrez payer les frais de scolarité. Celles-ci varient en fonction de l’école que vous choisissez. À titre d’exemple, prenons les frais de scolarité de 2020 pour les élèves de la première à la cinquième année du prestigieux Upper Canada College de Toronto. Chaque année, vous pouvez vous attendre à payer 34 135 dollars canadiens de frais de scolarité en tant qu’étudiant de jour et plus de 60 000 dollars canadiens si vous êtes un étudiant en internat. Il s’agit d’un niveau supérieur ; d’autres écoles privées peuvent être plus abordables. Si vous faites attention à votre argent, vous devriez considérer le caractère abordable du système scolaire public. La fréquentation d’une école publique peut même vous permettre d’économiser pour les études universitaires de votre enfant. Commencez par ouvrir un régime enregistré d’épargne-études (REEE) auprès de HSBC Investment Funds (Canada) Inc.1 et investissez votre épargne à l’abri de l’impôt tout en bénéficiant de subventions gouvernementales admissibles.

Dans quelle(s) langue(s) l'éducation est-elle offerte au Canada ?

Au Canada, l’enseignement est dispensé dans les deux langues officielles du pays : l’anglais et le français. Les écoles anglaises proposent une partie de leurs études en français dans le cadre de leur programme d’études et vice-versa. Toutefois, la qualité de l’offre de langue seconde varie d’une école à l’autre. Si vous souhaitez que votre enfant étudie dans ces deux langues, vous pouvez envisager de trouver une école anglaise qui offre un programme d’immersion française solide (ou vice versa), ou d’envoyer votre enfant dans une école française de la région anglophone. En outre, certaines écoles proposent des cours dans des langues autres que l’anglais et le français. Il est à noter que les écoles françaises existent dans tout le Canada, et pas seulement dans la province francophone du Québec. Bien qu’il n’y ait pas d’école française dans chaque communauté, si vous souhaitez que l’éducation en français de votre enfant soit une priorité, vous pouvez trouver une école dans la province de votre choix. Avez-vous besoin du français pour réussir dans la société canadienne ? Non. De nombreux Canadiens ne parlent pas couramment le français, mais la connaissance de cette langue peut être un grand stimulant pour l’employabilité, surtout s’ils veulent vivre au Québec, au Nouveau-Brunswick ou travailler dans certains domaines, notamment à de nombreux postes gouvernementaux.

Quand l'école a-t-elle lieu chaque année au Canada ?

Au Canada, les écoles primaires et secondaires commencent généralement fin août ou début septembre. L’année scolaire se termine généralement à la fin mai ou au mois de juin. Les mois de juillet et d’août sont pris comme vacances d’été chaque année. Cependant, il arrive que les vacances d’été commencent à la fin juin, les cours reprenant à la fin août.

Quels sont les jours de la semaine où l'école fonctionne au Canada ?

L’enseignement primaire et secondaire a lieu cinq jours par semaine du lundi au vendredi, sauf les jours fériés et les vacances d’été.

Quelle est la durée de chaque jour d’école au Canada ?

La journée scolaire typique au Canada commence vers 8 ou 9 heures du matin ou 9 heures du matin et dure jusqu’à environ 3 ou 4 heures de l’après-midi. Cela varie légèrement d’une école à l’autre, il est donc préférable de vérifier avec votre école.

Après les cours, la plupart des écoles proposent des activités extrascolaires sous une forme ou une autre, notamment de la musique, de l’art, du sport, des débats et d’autres clubs et activités (certaines activités ont lieu pendant les pauses pendant la pandémie COVID 19).

À quel âge l’école est-elle obligatoire au Canada ?

Selon la province, l’enseignement obligatoire commence à l’âge de cinq ou six ans et se poursuit jusqu’à l’âge de 16 ou 18 ans. Au Canada, la plupart des étudiants terminent leurs études secondaires à l’âge de 17 ou 18 ans.

Quelle est la différence entre "élémentaire", "collège", "lycée" et "école secondaire" au Canada ?

Remarque : la terminologie utilisée dans l’enseignement scolaire au Canada n’est pas normalisée, de sorte qu’il peut y avoir des différences d’un bout à l’autre du pays.

Au Canada, les classes de la maternelle à la 12e année sont généralement divisées en différents niveaux et écoles. Par conséquent, votre enfant peut fréquenter l’école maternelle 5 dans une école, puis passer dans une autre école pour les années 6 à 9 et enfin terminer les années 10 à 12 dans une troisième école.

En général, ces niveaux sont définis comme suit :

  • Ecole primaire : Pour les premières classes
  • École secondaire et/ou lycée : Pour l’école secondaire.
  • École secondaire : Pour les dernières années de l’école secondaire.

Il n’existe pas de règle uniforme pour l’organisation des classes et des écoles. Même au sein d’une province, la structure varie d’un district scolaire à l’autre. Parfois, il y aura même différentes structures au sein d’un district scolaire.

Pour illustrer la variance, parlons de la ville de Truro en Nouvelle-Écosse. Si votre enfant grandit dans la partie sud de la ville, il est possible qu’il aille à l’école dans cette zone :

  • Grades K-5 à l’école primaire consolidée de Cobequid
  • Les élèves de la 5e à la 7e année du collège de Redcliff
  • Les 8e et 9e années du collège de Bible Hill
  • Les élèves de la 10e à la 12e année au centre éducatif de Cobequid (lycée)

Comme vous pouvez le voir, la structure des écoles dans cet exemple est très différente, et nous parlons de deux élèves qui grandissent dans le même district scolaire, dans la même ville ! Lorsqu’il s’agit de planifier l’éducation de votre enfant, ne vous perdez pas trop dans la terminologie et concentrez-vous plutôt sur la réputation, les ressources et les offres des écoles que vous envisagez.

Quelles matières mon fils apprendra-t-il à l’école au Canada ?

Les provinces canadiennes déterminent le programme d’études de leurs écoles. Ces programmes sont constamment évalués et modifiés pour s’adapter aux changements dans le monde. En général, votre enfant apprendra une variété de sujets, y compris les mathématiques, les sciences, l’anglais, le français, l’histoire/les études sociales, les arts et les sports.

À mesure que votre enfant progresse dans le système éducatif, il aura plus de choix dans ses classes, ce qui lui permettra de suivre davantage de cours dans les matières qui l’intéressent et dans lesquelles il excelle.

Quel accès à des programmes spécialisés (musique, art, sports, études supérieures) mon fils aura-t-il au Canada ?

En fonction des intérêts de votre enfant, vous devriez vous renseigner sur les programmes spécialisés disponibles dans les écoles que vous envisagez. Certaines écoles sont connues pour leurs programmes de musique ou d’art dramatique après l’école, tandis que d’autres sont connues pour leurs équipes de hockey et de football.

Une autre considération importante est l’existence de possibilités de formation avancée. Comment l’école soutient-elle les étudiants de niveau avancé ? Certaines écoles secondaires du Canada participent au programme du baccalauréat international (IB), mais pas toutes.

Si vous souhaitez que votre enfant ait accès à un certain type de programme, vous devrez faire des recherches au préalable pour vous assurer que l’école que vous choisissez est adaptée.

Que dois-je savoir sur les autorités scolaires au Canada ?

Au Canada, la scolarité est organisée dans des zones géographiques plus petites appelées conseils d’école ou districts scolaires. Chaque commission scolaire est responsable des écoles d’une zone locale. Les comités d’école sont responsables, entre autres, des bâtiments, de l’administration, du personnel et des inscriptions des élèves.

Les comités d’école sont dirigés par des membres de la communauté élus par le public local. Toutes les commissions scolaires organisent régulièrement des réunions publiques auxquelles les paroissiens peuvent participer et exprimer leurs opinions (la démocratie à son meilleur !). Les nouveaux arrivants au Canada peuvent faire entendre leur voix au sein des conseils d’école.

Enseignement post-secondaire

À la fin de l’école secondaire (ou du niveau secondaire V au Québec), les étudiants ont droit à des études postsecondaires (bien qu’au Québec, les étudiants doivent d’abord terminer le cégep). L’enseignement post-secondaire comprend les programmes d’enseignement collégial, universitaire, technique et autres programmes d’enseignement supérieur conçus pour permettre aux étudiants d’acquérir des connaissances avancées dans un domaine ou un groupe de compétences spécifiques.

Les collèges et universités postsecondaires du Canada sont tenus en haute estime dans le monde entier, quelques universités étant régulièrement classées parmi les 50 premières du monde (nous nous intéressons à l’Université de Toronto, à McGill et à l’UBC).

Selon les données de Statistique Canada, 68 % des Canadiens âgés de 25 à 64 ans possèdent un diplôme d’études postsecondaires, ce qui est bien supérieur à la moyenne de l’OCDE. Et les immigrants de la première génération au Canada ont un taux d’études postsecondaires encore plus élevé, soit 72 %. Quel que soit le parcours de vie de votre enfant, vous pouvez être sûr qu’il aura accès à un éventail d’études postsecondaires de qualité au Canada s’il choisit de le faire.

L’enseignement supérieur est un tsunami d’information à part entière. Pour vous immerger dans l’enseignement post-secondaire au Canada, nous vous recommandons de consulter notre section Éducation.

L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour l’éducation à long terme de votre enfant est de commencer à épargner tôt pour les études postsecondaires. Commencez à épargner auprès de la Banque HSBC Canada dès que possible. Votre équipe peut vous conseiller sur les nombreuses options disponibles pour s’assurer que le plan d’études supérieures de votre enfant est bien défini à l’avance)

Comment inscrire votre enfant à l’école au Canada ?

Nous espérons que vous avez déjà choisi l’école que vous voulez que votre enfant fréquente. Il est maintenant temps de procéder à l’inscription. Vous devez contacter la commission scolaire afin de connaître la procédure d’inscription de votre enfant. C’est une bonne idée de contacter l’école pour confirmer l’inscription avant même votre arrivée au Canada, afin de vous assurer que vous pourrez trouver une place pour votre enfant.

Remarque : Afin de donner à votre enfant la meilleure chance de fréquenter l’école souhaitée, vous devez contacter la commission scolaire le plus tôt possible pour connaître le nombre de places disponibles et la procédure d’inscription. Les écoles n’ont pas toujours de places disponibles, il est donc préférable d’agir tôt !

Si vous inscrivez votre enfant à l’école canadienne pour la première fois, la commission scolaire ou l’école effectuera probablement une sorte d’évaluation pour comprendre où se trouve votre enfant et quel est le niveau qui lui convient. Ce type d’évaluation permet également aux écoles de déterminer si votre enfant souhaite avoir accès à des ressources supplémentaires telles que des cours de langue.

Comment votre enfant se rend-il à l’école au Canada ?

Au Canada, les commissions scolaires gèrent des lignes de bus scolaires qui permettent aux élèves de se rendre à l’école et d’en revenir. Mais, si vous le souhaitez, vous pouvez également emmener votre enfant à l’école vous-même.

Si votre enfant est assez âgé, il peut aller à l’école seul, à pied, à vélo, en voiture, dans les transports en commun ou par l’un des modes de transport formés au Canada.

Que mange votre enfant à l’école au Canada ?

En général, les étudiants canadiens prennent leur déjeuner avec le petit-déjeuner et leur dîner (ou ce que vous aimez appeler un repas du soir !) pendant la journée scolaire, qui a lieu avant et après leur départ de l’école.

Vous devrez demander aux concierges quelles sont les possibilités de repas de votre école. Les écoles publiques disposent généralement d’une cafétéria avec un déjeuner que vous pouvez acheter, tandis que certaines écoles privées incluent le déjeuner dans les frais de scolarité. Cependant, de nombreux étudiants choisissent d’emporter leur déjeuner (vous pouvez donc acheter une de ces mignonnes petites boîtes à lunch !) En outre, à mesure que les étudiants vieillissent, beaucoup choisissent de quitter le campus de l’école et de déjeuner dans la communauté locale environnante.

Certaines écoles proposent également des programmes de petits déjeuners, qui sont souvent gratuits. Ces initiatives soutiennent les familles qui, autrement, ne pourraient pas proposer de petits déjeuners sains. Si vous recherchez ce type de soutien, demandez à l’école.

Quelle évaluation de l’enfant lors de sa scolarité ?

Vous pouvez comprendre les progrès de votre enfant à l’école de trois manières principales.

Tout d’abord, vous pouvez vérifier avec votre enfant ses progrès et les notes qu’il reçoit tout au long de l’année pour ses devoirs, ses tests et ses travaux.

Deuxièmement, votre enfant reçoit un rapport officiel chaque année à des moments prédéterminés. Cela vous permet de voir les notes officielles que votre enfant reçoit dans chaque cours, ainsi que les commentaires des enseignants.

Enfin, vous pouvez assister à des conférences de parents et d’enseignants tout au long de l’année scolaire. Cela vous permet de parler directement aux enseignants de votre enfant et de discuter de ses progrès scolaires et de sa participation à la classe et à la vie de l’école.

Comment rester impliqué dans l’éducation de votre enfant ?

Il existe de nombreuses possibilités de s’impliquer dans l’éducation de votre enfant. De nombreuses écoles disposent d’associations de parents d’élèves (APE) où les parents peuvent consacrer leur temps à des questions telles que la collecte de fonds et l’organisation d’événements. Si vous recherchez un engagement plus modeste, vous pouvez trouver des possibilités d’agir en tant que chaperon lors d’excursions ou de manifestations scolaires.

Si vous voulez vraiment vous impliquer dans le système scolaire de votre enfant, vous pouvez vous engager auprès du district scolaire ou de la commission scolaire. Les conseils d’administration des écoles tiennent régulièrement des réunions auxquelles les membres de la communauté peuvent assister et donner leur avis. Vous pouvez même envisager de rejoindre le conseil d’administration de l’école, car les postes sont ouverts au public et les nouveaux membres sont votés par la communauté.

Il est important de faire la demande d’AVE (Evisa Canada) avant la date de votre séjour (Pour se faire, remplissez le formulaire sur cette page ICI)

Leave a Reply

Ce blog contient des liens et des informations qui vous permettent de réserver vos voyages au Canada et faire des achats aux meilleurs prix. Pensez à demander votre AVE (Autorisation de voyage électronique) en avance pour pouvoir visiter le Canada.

Catégories